written by
Caroline Panard

Comment laisser la magie opérer dans les Hauts-de-France

Climate Actions 6 min read , May 4, 2020

En ce qui concerne le changement climatique, les risques sont répartis de manière inégale entre les groupes sociaux et les régions. C'est également le cas de la région la plus septentrionale de France, les Hauts-de-France, qui est particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique. Pourtant, c'est là que la magie opère. En s'attaquant aux vulnérabilités, il y a plus de prospérité, d'emplois et de cohésion à gagner que partout ailleurs. Alors, pourquoi attendre?✌️🇫🇷

Les Hauts-de-France peuvent être en première ligne de l'action climat européenne

La région des Hauts-de-France est particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique, qui sont de plus en plus visibles. La tendance à l'augmentation de la température par décennie (+ 0,29 °C) est supérieure à la moyenne mondiale. 🌡️ Plus de la moitié des communes sont exposées aux risques d'inondations, de coulées de boue et de sécheresse.

Cela génère déjà des impacts techniques comme des fissures dans les maisons, des problèmes organisationnels et sanitaires (par exemple le manque de personnel infirmier pendant la vague de chaleur de 2003) et d'énormes difficultés agricoles, comme l'évapotranspiration et l'érosion accélérées.

De plus, la forte densité de population, le taux de chômage élevé et son importante façade maritime contribuent aux risques climatiques des Hauts-de-France. Tous les modèles prédisent que ces impacts deviendront plus intenses et plus perturbateurs au cours des prochaines décennies. 😲

Les terrils, aujourd'hui recouverts de forêts, témoignent du passé de l'industrie minière (photo : Leen Van Camp)

De grands risques, de grandes opportunités

Et pourtant, il y a suffisamment de raisons d'être optimiste quant à l'avenir. 🔮 Le Nord de la France a toujours été l'une des régions les plus influentes en termes de culture, de design, d'architecture, de patrimoine et d'activités maritimes.

Ses habitants ont fait preuve de résilience, associant leur passé minier à des parcs naturels (par exemple le site du patrimoine mondial du Nord-Pas de Calais), et faisant rimer activité maritime avec côtes intactes (par exemple à la Côte d'Opale). 💪

Une fois de plus, les Hauts-de-France peuvent tracer la voie vers l'avenir.

Le plus grand risque est accompagné de la plus grande opportunité. La lutte contre le changement climatique dans les Hauts-de-France peut s'inscrire dans une approche de multisolving, en résolvant différents problèmes grâce à une seule intervention.

Un vent nouveau

Par exemple: la production locale d'énergie éolienne et les réseaux de chauffage linéaire peuvent réduire les coûts énergétiques des ménages et créer des emplois locaux. C'est là un point remarquable. Le chômage est particulièrement élevé dans cette région depuis la fin de l'ère industrielle. L'énergie représente 41 400 emplois dans la région et l'accélération de la transition énergétique entraînera la création d'emplois supplémentaires.

En même temps, cela pourrait être une chance de combler l'inégalité séculaire entre les grandes zones urbaines et la campagne (où, par exemple, l'énergie éolienne a de meilleures chances).

L'énergie éolienne est une chance de combler l'inégalité entre les zones urbaines et la campagne

Selon Climate Action Network, la France se classe quatrième pour son ambition et ses progrès dans la lutte contre le changement climatique. Et pourtant, ce n'est pas une raison pour rester les bras croisés: le rapport avertit que la France est à la traîne dans la réalisation de ses objectifs énergétiques, en raison d'un manque d'investissements dans les énergies renouvelables. En outre, il recommande à la France de présenter des plans concrets sur la manière d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, en se concentrant particulièrement sur les émissions élevées des transports et de l'agriculture. Dans le cas contraire, un énorme fossé se creuse entre les paroles et les actes.

Les Plans Climat-Air-Energie Territoriaux (PCAET) peuvent être considérés comme un effort pour combler ce fossé. Il est obligatoire pour toute association intercommunale (EPCI) de plus de 20 000 habitants. Par ailleurs, le gouvernement a lancé les Contrats de Transition Ecologique (CTE) en 2018. Ces partenariats entre l'État et les collectivités locales visent à accompagner et à soutenir la transformation écologique des territoires dans une démarche innovante.

Actuellement, deux de ces CTE sont en vigueur dans la région des Hauts-de-France: un dans la communauté urbaine d'Arras et un autre dans la Sambre-Avesnois, qui est le premier CTE au niveau national à intégrer un volet de solidarité multi-solutions. C'est la voie à suivre. Mais comment l'accélérer?

⚡Stimuler les plans climat

Cette carte de la transition écologique régionale indique que des villes de différentes tailles relèvent le défi. Roubaix s'est fixé l'objectif "zéro déchet" (EN), avec une baisse effective de 5 % des déchets chaque année depuis 2015. Amiens (récemment ajoutée à la famille Futureproofed) vise à atteindre l'autonomie énergétique d'ici 2050. Et Grande Synthe a créé le premier "revenu écologique" (un revenu supplémentaire donné par la ville à toute personne menant un projet de transition écologique).

Que se passe-t-il dans le nord de la France?

Actuellement, les dirigeants du PCAET sont à des stades d'avancement très différents. Une majorité d'entre eux ont officiellement approuvé la procédure et ont produit un diagnostic territorial, mais attendent la mise en œuvre : les équipes, les budgets et la stratégie restent à définir. Il y a certainement du travail à faire en matière de coopération et d'harmonisation entre les différentes communes, car nous ne voulons pas aggraver les écarts socio-économiques et démographiques, n'est-ce pas?

Et c'est là que l'outil FuturerproofedCities peut faire la différence : nous mettons l'accent sur le partenariat et la solidarité. Grâce à notre outil en ligne, les villes et les régions peuvent élaborer, contrôler et orienter conjointement toutes les mesures durables dans le cadre des plans territoriaux climat-air-énergie. En outre, elles peuvent partager leurs propres expériences ou s'inspirer des autres. De plus, il offre la possibilité d'impliquer les citoyens et les entreprises. 🤝

Un grand potentiel

La région des Hauts-de-France a un grand potentiel en tant que producteur d'énergie éolienne en France (EN). Le potentiel global des actions climat supplémentaires, par exemple l'isolation des maisons et la réduction des émissions des voitures et de l'agriculture, est impressionnant. Il en va de même pour les réductions de coûts, si les communes des Hauts-de-France parviennent à se placer à l'avant-garde de l'action européenne en faveur du climat.

Il n'y a pas d'endroit comme le Nord de la France pour transformer les risques climatiques en opportunités. Et il n'y a pas de temps comme maintenant pour commencer. 🙌

☀️FutureproofedCities facilite la définition des priorités, la concentration et le suivi des mesures climat concrètes. Vous n'êtes pas encore utilisateur? Téléchargez notre guide d'utilisation gratuit pour découvrir notre plateforme.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Inscrivez-vous pour recevoir une dose mensuelle d'inspiration:

Subscribe for articles, tips, stories, and inspiration by our Futureproofed team, delivered straight to your inbox — once a month.
Sign up for our newsletter