"La crise climatique peut être résolue de manière agréable"

Coaching 4 min read , April 27, 2020
"La crise climatique peut être résolue de manière agréable".

La courbe du covid19 s'est à peine aplatie qu'il pleut des analyses faisant le parallèle avec la crise climatique. C'est compréhensible. Pourtant, il y a au moins une différence essentielle: nous pouvons résoudre la crise climatique sans que cela nous nuise. Au contraire.

Quelle que soit l'ampleur de la crise de covid19, ces dernières semaines ont mis trois points en lumière. La première: la citoyenneté existe. Plus vite et plus efficacement que nous ne l'aurions jamais imaginé, les citoyens ont commencé à modifier leur comportement. Même si c'était émotionnellement ou financièrement difficile. Il semble que nous soyons massivement capables d'agir dans l'intérêt général. Ou comme l’a fait remarquer le journaliste et écrivain Hollandais Rutger Bregman: la plupart des gens sont vertueux. Quel réconfort!

Deuxième lueur d'espoir: face à une crise sans précédent, le leadership émerge. Un gouvernement d'urgence conseillé par des experts, cela est possible. Les autorités locales font également des heures supplémentaires pour informer et soutenir les citoyens.

Et le leadership économique a également prospéré. Les entreprises, et notamment les banques, se sont empressées d'apporter un soulagement financier aux familles et aux entreprises en reportant les paiements.

Ce tandem de citoyenneté et de leadership est exactement ce dont nous avons besoin pour faire face à la crise climatique.

Faire des parallèles n'est jamais sans danger, mais dans le cas de la crise de covid19 et du climat, il est difficile d'ignorer les similitudes.

La crise climatique est également un problème de santé mondial. En Europe, les événements climatiques et liés à la météo ont causé 112 000 décès supplémentaires depuis 1990, rapporte l'OMS (EN). L'organisation estime qu'il pourrait y avoir 5 millions de décès supplémentaires (EN) dans le monde entre 2030 et 2050. Les bulletins atteignent rarement ces chiffres.

Autre similitude: la fenêtre temporelle dans laquelle nous devons agir est limitée. Si nous ne parvenons pas à réduire de moitié les émissions de CO2 chaque décennie, de grandes parties de la planète deviendront inhabitables, les économies seront détruites et les sociétés seront perturbées.

Il y a de quoi perdre courage... Mais le plus grand malentendu est que la crise climatique va exiger de grands sacrifices de la part des citoyens et des entreprises. Ce malentendu est souvent alimenté par des campagnes bien intentionnées telles que le "Big Jumper Day" ou "Earth Hour". Comme si, à l'avenir, nous devions passer nos soirées à frissonner autour d'une lanterne à huile. Heureusement, ce n'est pas le cas: l'avenir sera meilleur et plus confortable.

L‘avenir sera meilleur

Pourquoi? Parce que la transition assure l'isolation de votre maison. Selon McKinsey (EN), nous économisons 5,2 milliards d'euros par an en Belgique grâce à l'efficacité énergétique. La transition va rendre nos villes plus agréables. Le vélo ou les transports publics y seront les options les plus sûres et les moins chères.

Notre vie quotidienne sera meilleure et notre économie sera plus résistante, avec des “emplois climatiques” qui resteront ici. De cette manière, la transition peut servir de levier pour relever d'autres défis sociétaux. Pensez à l'inégalité sociale. La transition offre une occasion de remodeler notre société.

Une accélération est nécessaire

Proches de leurs citoyens, les villes sont le niveau idéal pour coordonner les actions. Une poignée de villes sont déjà à l'œuvre. Mais une grande partie a à peine commencé. En suivant les conseils de 130 communes sur la mise en œuvre de leur plan climat, nous avons appris à Futureproofed qu'elles sont souvent confrontées aux mêmes problèmes. Le responsable de l'environnement ou du développement durable désigné est seul. Il n'y a pratiquement pas de budget ou de temps disponible. De nombreuses villes, sociétés intercommunales, provinces et régions travaillent côte à côte pour réinventer la roue sous forme d'études et de rapports. La connaissance nécessaire pour agir est fragmentée. De cette façon, nous perdons un temps précieux.

Le leadership et le sens de la citoyenneté dont nous avons été témoins ces dernières semaines prouvent que nous avons, comme société, les ingrédients nécessaires pour faire face à la crise climatique après la crise de covid19. Alors, on y va!

Ce texte a été publié dans De Tijd - 23/04/2020 (NL).

Solutions
Subscribe for articles, tips, stories, and inspiration by our Futureproofed team, delivered straight to your inbox — once a month.
Sign up for our newsletter